Les batteries au Nickel

Ni-Cd : Trop polluant ...

Plus aucun constructeur ne propose de véhicule électrique équipé d'une batterie au Nickel-Cadmium.

En cause, le cadmium, très polluant. Il est aujourd'hui interdit en Europe de commercialiser des accumulateurs contenant du Cadmium pour des particuliers (directive européenne 2002/95/CE).

Ce type de batteries avait pourtant des avantages :

  • Longue durée de vie
  • Performances à froid
  • Fiabilité

 

Ni-Mh: Pour les véhicules hybrides ...

C'est aujourd'hui la technologie Nickel - Hydrure métallique qui est la référence pour les véhicules hybrides, car elle peut supporter de forts courants de charge / décharge et est plus résistante à la surchauffe que des batteries au lithium.

 

Les batteries Nickel - Hydrure Métallique utilisent de l'hydrure métallique (composé permettant de stocker de l'hydrogène) et de l'oxyhydroxyde de nickel comme électrode. 

 

La tension d'un élement est de 1.2 V. Ainsi, la tension de la batterie sera donnée par la multiplication de la tension d'un élement, par le nombre d'élements d'un module, et par le nombre de modules.

 

Leurs durée de vie est bonne (> 1500 cycles de charge), elles ne sont pas sujètes à l'effet mémoire, mais ont un fort taux d'auto-décharge (de 20 à 40 % !!).

 

Il existe d'autres technologies de batteries Nickel :

  • Nickel - Hydrogène (Ni-H2)
  • Nickel - Fer (Ni-Fe)
  • Nickel - Lithium (Ni-Li)
  • Nickel - Zinc (Ni-Zn)